L’archéologie préventive

L’archéologie préventive est une mission de service public. C’est un mode de recherche archéologique qui « a pour but d’assurer la détection, la conservation et la sauvegarde par l’étude scientifique des éléments du patrimoine archéologique affectés ou susceptibles d’être affectés par les travaux publics ou privés concourant à l’aménagement. Elle a également pour objet l’interprétation et la diffusion des résultats obtenus » (article L521-1 du Code du patrimoine).

Cette discipline de l’archéologie est placée sous le contrôle de l’État et des ministères de la Culture et de la Recherche. Les Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC) interviennent à toutes les grandes étapes de l’archéologie préventive :
– elles prescrivent un diagnostic archéologique lorsqu’un terrain ou un bâtiment à fort potentiel archéologique fait l’objet d’un aménagement,
– elles prescrivent une fouille lorsque le diagnostic révèle des vestiges archéologiques significatifs,
– elles assurent les missions de contrôle et d’évaluation de ces opérations.

Pour répondre aux objectifs définis dans le Code du patrimoine, plusieurs corps de métiers interviennent à différentes étapes :

Sur le terrain

En post-fouille : traitement et interprétation des données

Diffusion et communication